Tripath TA2021A d’art0.de

Amplificateur de 12 watts. Monté avec une alimentation à découpage, cet ampli me sert à tous, mesures, amplification active ou amplificateur large bande. Il est très fiable et l’écoute n’a rien de frustrante.

Tripath TK2050 de Sure-Electronics.

Monté avec une alimentation à découpage, le résultat sonore n’est pas attaquable. la qualité est minable mais vu le prix.

Clone de NVA AP70.

Un autre clone, grâce à un schéma trouvé sur le net. Un courant de repose quasi-nul, pas besoin de gros dissipateur, ça se tente!
C’est exceptionnel, dans tous les registres. Même si je pense que les différences entre les amplificateurs sont minimes, celui-là m’a souvent surpris.

L’UCD400 d’Hypex.

J’ai replongé, je me suis dit, à la lecture de nombreux compte-rendus enthousiasmes, que j’avais du passer à coté de quelque chose…
Non, en fait, il y a vraiment un truc qui ne va pas avec ces amplificateurs. Après l’avoir revendu, je pense que la partie pré amplification est primordiale et qu’elle n’était pas au niveau.

Bloc stéréo d’UCD180 d’Hypex.

Beaucoup de bruit autour de ces amplificateurs. J’en ai fait un bloc double mono, puis l’écoute venue, j’ai revendu ça rapidement.

UCD180ST_2UCD180ST_3UCD180ST_1

 

Le Zenquito de Jean-Marc Plantefève.

JM Plantefeve a beaucoup fait parlé de lui, et à juste titre, par ces schémas d’amplificateur mosfet. J’ai réalisé le Zenquito qui a fonctionner très brillamment avec les clone de Response 2.5.

L’amplificateur Solen Cougar clone.

Mon premier amplificateur. Une copie d’un amplificateur commercial, le Solen Cougar, est un petit hybride d’une trentaine de watts possédant une paire de 12AX7 en préamplification.